Archives du mot-clé voyages

Envie d’été et de voyages #10dumois

Est ce que nos relations avec les saisons varient en fonction de nos âges ?

Plus jeune, j’adorais le printemps et l’été, ça a toujours été synonyme de renaissance, fin de l’école, fenêtres ouvertes, oiseaux qui chantent.. J’aimais pas trop les autres saisons.. Pluie, grisaille, humeur maussade.. Pire : froid, ruptures, neige gadouilleuse provoquant de longs embouteillages

Je dirai que je n’en ai pas la même compréhension aujourd’hui… Sans doute parce que je ne joue plus dans la même catégorie.. J’ai commencé à saisir les nuances et à les apprécier… Une envie d’été et de voyages ?… Non.. Une envie d’insouciance… Un besoin d’innocence…Oui..

Quand tout, pour nous, était un peu moins compliqué, complexe.. Tout en étant si important, si nécessaire… Il y avait une sorte d’intransigeance, quelque chose d’impérieux.. On vivait… emportés par la Vie elle-même..

J’aime bien vivre au rythme des saisons.. Parce qu’aujourd’hui, je s ais observer autour de moi.. Je sais apprécier le temps long.. C’est plutôt satisfaisant. Un prix Nobel, Rabindranath Tagore, aurait dit « Celui qui plante des arbres, sachant qu’il ne s’assiéra jamais à leur ombre, a tout au moins commencé à comprendre le sens de la vie ». Est ce que c’est la vieillesse qui rend visible l’utilité de nos actes ? Est ce qu’en devenant adulte à notre tour, et donc en se rapprochant de la mort, nous avons besoin de trouver un sens à notre vie ?

En réalité, je crois que je voyage depuis bien longtemps.. Avant même de m’en rendre compte.. Je vois bien que souvent, j’ai la tête dans le guidon.. Submergée par le quotidien, par la nécessité de survivre dans notre société moderne.. Trop occupée par ces émotions que je n’ai pas appris à apprivoiser. Mais.. Il m’arrive de relever la tête.. Je parviens à éteindre la radio, trouver la télécommande de la Télé. Je contemple mon existence.. MON monde. Et je regarde le tableau dans son entièreté. Je l’observe de loin mais me place bien en face. Et puis, je me remets en route.. Parce que ce qui compte, ce n’est pas la destination.. C’est le voyage

Blablabla…

En vrai, dans la vraie Vie, celle qu’est encore moins sexy que moi dans mon pyjama en pilou de chez C&A, je rêve de retourner dans mon Écosse adorée.. Et mon cher et tendre rêve de revoir le Canada… A cette époque-là, on n’avait pas beaucoup plus de sous, mais on étaient jeunes, on étaient beaux, on.. n’avait pas encore de gosses… Ces 2 road-trips resteront sans doute les expériences les plus chouettes de nos vies.. Et ce serait génial de pouvoir recommencer..

L’excuse la plus facile, serait de dire qu’on n’a plus de sous.. ou encore moins qu’avant.. L’excuse la plus honteuse serait d’avancer qu’avec les enfants.. Ce ne serait pas la même chose… L’excuse la plus réaliste serait qu’en fait, on est trop fatigués pour pouvoir gérer et vivre un voyage.

Même si je repense de temps en temps à ces 15 jours « all inclusives » au Mexique d’il y a 15 ans ; En vrai, dans la vraie Vie, celle qu’est encore moins sexy que moi me jetant sur le fondant au chocolat tout juste sorti du four, mes envies tournent plus autour d’une amnésie temporaire concernant mes enfants me permettant de passer 1 semaine au lit, à dormir…

Day Tripper – The Beatles

BFF pour la vie

Les vacances approchent.. et vous ne savez pas si vous allez pouvoir partir avec votre animal de compagnie.. Peut-être que vous le faites d’habitude mais là, cette année, c’est compliqué.. Peut-être que c’est la première fois que vous expérimentez les vacances.. ou l’animal.. Peut-être que votre animal a besoin de prendre congé de vous..  En tout cas, Tata Suzanne ne peut pas le prendre en pension, vous ne faites pas confiance à votre petit frère qui a déjà laissé mourir 3 de ses cochons d’inde et le copain de votre meilleure amie est allergique aux poils..

Bref, vous êtes coincé.e… On est d’accord que l’abandon en bord d’autoroute ou dans les bois n’est pas la solution… Alors, concentrons nous sur les quelques solutions qui s’offrent à vous:

Et si jamais vous ne pouvez pas envisager de vous séparer de votre meilleur ami canin, consultez le site de emmenetonchien qui, en plus de vous faire entrer dans une chouette communauté, vous donnera toutes les infos nécessaires pour trouver un hébergement, un restaurant ou une activité dog friendly.

En consultant anivetvoyage, vous trouverez plusieurs conseils pour voyager dans le monde entier avec n’importe quel animal. Sur holiwoof, vous trouverez des locations où les animaux sont les bienvenus .

Il est bien connu que lorsqu’on a un point commun, il est plus facile de tisser des liens, voici donc la plus grande communauté de propriétaire d’animaux: yummypets.Enfin, si par malchance, vous vous perdez de vue dans un endroit inconnu, n’hésitez pas à consulter Petalert  , sur FB, il existe de nombreuses pages selon les régions ou le pays.

Que faire et où aller en Juillet?

C’est entendu.. Vous avez déjà prévu quoi faire durant ces congés payés que vous avez posé.. Bien sûr, vous vous y êtes pris à l’avance et tout est (quasi) déjà réglé.. Maaaais, comme on n’est pas à l’abri d’un désistement de dernière minute.. ou d’un week-end libéré..  Voici quelques idées pour occuper vos heures…

D’abord un petit jeu pour savoir où vous pourriez bien partir et si faute de budget, vous restez en France, vous trouverez quelques animations, festivals et autres événements, notamment sur Paris, ou ailleurs. Sur le site de france.fr, on pourra suivre ses envies, selon que l’on est solo, en couple ou en famille.. Et pendant ce temps, quelques escapades un chouilla plus loin…

Si vous avez des enfant, et prévoyez un voyage, voyagesetenfants qui pourra vous aider: Énormément de ressources partagées qui pourront répondre à toutes les questions que vous vous poserez au point que vous ne saurez par où commencer

Voici l’activité coup de cœur du mois de juillet (les 20,23,26 à 22h): Le violon sur le sable

Cela fait 32 ans que ce festival a lieu à ROYAN (17). Depuis 2012, il s’est étoffé avec le festival off “Le Violon sur la Ville”. Évidemment, tout le monde n’est pas fan de la musique classique. Et pourtant.. Si vous êtes dans le coin, si vous avez quelques jours de libre, prenez une serviette de plage, un pull et allez-y.

Il n’y a pas de mot pour décrire ce que l’on ressent à s’allonger sur la plage, sentir le sable froid sous la serviette, plonger son regard dans le ciel étoilé et entendre cette musique puissante nous emplir le cœur.. Voici la préface du site internet qui illustre si bien La Tradition du Violon sur le Sable:

“Il me plaît de croire que plus tard, bien plus tard, l’enfant qui ce soir est assis sur le sable se souviendra, devenu grand, qu’autrefois déjà, il y avait des drôles de chanteuses qui chantaient fort et haut et qu’à la fin, des étoiles de feux tombaient sur leurs robes. Parce que le Violon sur le Sable fabrique des souvenirs d’enfance pour ces mômes qui patiemment attendent le feu d’artifice final, Il se souviendra aussi qu’il y avait du sable, et que Maman prenait une couverture pour s’asseoir sur la plage avant de préférer un siège en vieillissant. Il se souviendra toujours de quelques musiques là-bas à Royan, celles déjà entendues sur une pub à la télé d’autrefois, d’ailleurs c’est sur l’une d’entre elles que la cousine me prit la main. Ces airs, il les écoute aujourd’hui, devenu grand, et ce soir il emmène son fils à son premier Violon, pour que plus tard…. Dommage que Grand-mère ne soit plus là.” Philippe Tranchet