Archives pour la catégorie Juillet 2019

Écoute et Regarde -2

Ce qui est chouette avec Jason Mraz, en dépit de son nom à coucher dehors, c’est sa musique festive et légère… Chez Jack Johnson, dont le nom ressemble plutôt à une bouteille de whisky, il y a un côté grasse mat’ et douceur de vivre. C’est presque rétro, puisque ces 2 artistes se sont fait connaître au début des années 2000. Quoi de mieux que de se balader avec leurs chansons en bande originale de votre vie estivale? Ça peut sembler niaiseux, mais écoutez-les, il y en a forcément une parfaite pour vous accompagner.

Cette semaine, vous pourrez aller entre copains ou avec votre moitié, voir un film d’horreur, Annabelle : la maison du mal, 2 films d’action, Stuber et Anna ; enfin, un film un peu polar et dans l’air du temps, Sur la peau. Les enfants seront contents d’aller voir Uglydolls, petite fable dessinée sur la tolérance et l’importance de comprendre que l’on est tous différents, tous beaux à notre manière…  Pas sur que l’Annabelle, citée plus haut, soit vraiment superbe, bien qu’elle soit très douée, en tout cas, pour donner les chocottes.. Anna est très jolie, bien qu’elle ait un petit air de Nikita remastérisée.. Quand à Stuber, son titre comme son personnage principal ressemblent au statut des chauffeurs VTC, c’est à dire à pas grand chose… Mais il a suffisamment de drôlerie pour qu’il ne soit pas qu’un film « tais-toi, roule ou j’tetue ». Reste le dernier : Sur la peau, pas franchement gai, ni léger.. Donc rien à voir avec la saison actuelle mais qui colle si bien aux thèmes de notre époque… Il fait passer quelque chose, comme s’il fallait changer le regard qu’ont les hommes sur les femmes, les rapports qu’ils ont avec elles et entre eux aussi… Comme s’il mettait à jour enfin la réalité des femmes au jour le jour dans ce vrai-faux monde où il y a un secrétariat d’état chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes mais où les annonceurs restent surpris des audiences de la coupe du monde de foot féminin. (Coucou Intermarché qui affiche des footeux hommes pendant que les femmes jouent! – Franchement un sponsor sur l’intimité féminine avant un match? C’est pour quand les pubs de dépistages de la prostate avant ceux des hommes…?).

Fin juin, Anais Bourdet, la créatrice de « paye ta shnek », a annoncé qu’elle jetait l’éponge car usée, plus la distance nécessaire et puis elle sentait qu’il était temps d’avancer autrement.. Changer notre manière d’appréhender ce problème des relations Hommes-Femmes. Et si au lieu de parler des victimes, on parlait des agresseurs ? Et si on éduquait nos fils afin qu’ils n’aient pas le même regard sur les femmes ? Ne perdons pas de temps à essayer de comprendre pourquoi ces hommes se permettent aujourd’hui de harceler leurs congénères.. Mais demandons nous comment faire pour que les enfants qui deviendront un jour des hommes puissent regarder les fillettes devenues femmes comme des partenaires, équipières ou mieux leur égal…

Quand les plus petits observent-ils une différence entre les sexes? Est-ce à la maison ? À l’école ? A l’extérieur ? Il existe de nombreux livres qui abordent le sujet chez les enfants ; par exemple, on retrouvera chez Elise Gravel l’excellent « Tu peux »; il y a « Les filles / Les garçons peuvent le faire aussi » de Sophie Gourion et Isabelle Maroger. Ou « la déclaration des droits des garçons / filles » de Elisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol. Idéalement, chaque enfant, fille ou garçon, devrait lire une œuvre sur le sexe opposé, histoire de combattre en douceur les idées reçues qu’il peut voir appliquer dans la vie de tous les jours..

Demain… J’arrête…

Si le 31 décembre est connu comme le loup blanc au pays des résolutions… La période estivale l’est moins et pourtant, elle est incontournable! Allez! Soyez honnêtes! Quand l’été s’annonce, on commence à y penser, l’air de rien.. Et quand il est franchement là: on fouille dans sa penderie… on regarde le paquet neuf de cigarettes… le carton de bouteilles vides… ou le relevé bancaire pas assez rempli.. Le portable trop présent..

Finalement, on ne cesse jamais de se sentir coupable.. Coupable d’être trop connecté.e, trop gourmand.e, trop flemmard.e, pas assez riche, pas assez bronzé.e, pas assez “liké.e”.. En été, nos imperfections nous sautent aux yeux, peut-être parce que c’est le moment où l’on se dénude plus facilement (canicule oblige), la période la plus sociable (apéro oblige), les nuits sont plus courtes, les jours plus longs.. Et nos “défauts” restent toujours les mêmes..

Traditionnellement, les enfants font leurs devoirs d’été, les adultes s’achètent des mots fléchés, des sudokus et des romans policiers ou à l’eau de rose… Comme si au bout de 3 semaines de vacances, que l’on débute éreinté.e, nous pouvions retenir le vocabulaire de ces revues et vivre le grand frisson de l’aventure romanesque. Aujourd’hui, résolution rime avec obligation.

La définition de résolution est multiple: pour un mathématicien ou un médecin, ce terme indique qu’un problème aura sa solution; pour un avocat,il est synonyme de destruction.. Pour nous, simples mortels, on retiendra qu’il s’agit avant tout de décider volontairement d’accomplir quelque chose, après réflexion.. c’est également une qualité quand on ne se laisse pas détourner du but atteindre. Est-ce qu’une vraie résolution est très différente d’une bonne habitude? Il y a cette notion d’effort dans les deux et pourtant, la première sonne plus dynamique quand l’autre ressemble à un bonnet de nuit. L’une pourrait être plus difficile à appliquer, vécue peut-être plus violemment quand la seconde demanderait juste un peu d’endurance.

C’est peut-être une question de vocabulaire, une manière de voir les choses, une question de société.  Et comme on arrête pas le progrès, vous trouverez plusieurs applications, qui vous aideront à tenir vos promesses…

Quoiqu’il en soit, il est peut-être temps de lâcher un peu du lest, être tendre avec soi-même, se regarder dans un miroir et n’y voir que le résultat d’une Vie et non un listing de reproches. Et si, on arrêtait de s’invectiver, de se donner des objectifs inatteignables, ou simplement des obligations ridicules censées nous faire du bien.. Vivre pour soi, pour ceux qu’on aime.. Pour vivre. Se laisser aller à la tendresse, à la paresse, à l’ivresse de l’instant… Oublier le reste du monde… Et accepter… Accepter d’être aimée de loin ou de près.. Accepter d’aimer… et de s’aimer soi..

La meilleure résolution sera intemporelle, ne se souciera pas des saisons ou des impératifs sociétaux.. La résolution qui sera la plus facile à tenir et en même temps la plus ardue, sera celle qui respectera avant tout celle/celui qui la prend. Elle respectera en premier lieu l’être humain qui ressent le besoin de s’écouter au plus profond de son être et prendra son temps. Parce qu’on le sait, n’est ce pas?.. Quand on tombe dans l’excès.. ou quand on n’en a pas envie..

Penser que l’on peut se forcer ou exagérer, c’est croire que l’on peut échapper aux conséquences… Mais il y en a toujours, qu’elles soient physiques ou intangibles, immédiates ou différées. Tout a un prix… Alors, cet été, lâchez vous la grappe!

Qu’est ce que tu fais pour les vacances?

Et voilà! Ils sont en vacances.. et vous, non… Et comme tout parent qui se respecte, vous avez organisé leur été avec minutie.. Jonglant entre les désirs des uns, les places chez les autres, et votre porte monnaie..

Pour le mois de juillet, il y aura 10 jours chez grand-papa à Rheinau, 15 chez Moma près de Yverdon-Les-Bains, 3 jours à la maison avec centre aéré pour le plus jeune et glandage TV pour l’ado. Et ensuite, 3 semaines de camping pour tout le monde à Mimizan; en rentrant, vous déposerez les enfants chez papili et mamidou à St Symphorien pour les derniers jours… Ouf! En 2 mois, et comme chaque année, La France sera traversée en long et en large, les grands-parents seront heureux d’accueillir la marmaille tout en râlant après ses semblables pour des valises pas faites ou du linge pas sec et vous, vous aurez quelques temps de solitude parentale et peut être quelques moments amoureux..

A moins que… A moins que vous n’ayez pas le courage de vous défaire de la prunelle de vos yeux… que vous ne redoutiez de laisser ces chères petites têtes blondes se gaver de bonbons et de glaces, perdre tout sens du jour et de la nuit, oublier l’heure des repas. Parce que vous le savez.. A leur retour, c’est toute leur éducation que vous devrez refaire. Re-partir de Zero.. TOUT aura été oublié!!!

Quand on pense aux séances interminables de devoirs de vacances que papa vous imposait! Tous les matins!… Et maman qui voulait visiter tous les musées et toutes les églises du patelin où vous échouiez. Quant à Papili et Mamidou, c’est simple, c’était colo tout l’été, ce sera dans le même esprit cette année vu que les enfants seront livrés à eux-même! Vous pensez à ce que seront les premiers jours de septembre, une guéguerre incessante pour ramener de l’ordre et un rythme dans la famille tout en entamant la course de la rentrée: reprise des cours, achats des fournitures scolaires, achats de nouveaux vêtements puisque tout le monde aura grandi/grossi durant l’été, prise des rendez-vous médicaux, début des activités extra-scolaires et dédoublage impossible pour déposer/récupérer tout le monde… Crise de nerf.. Chocolat noir.. 70%..

Vous auriez peut-être du regarder de plus près le flyer de votre CE qui proposait un voyage au CANADA pour l’ado… et celui sur la ferme pédagogique en Ardèche… Oui.. Mais ça ne durera pas 2 mois et le prix.. Fallait-il vraiment vendre un rein pour esquiver les obligations familiales de l’été? Même en passant par le CE, cela reste une dépense, plus importante que de les envoyer chez les grands-parents..  Et s’ils allaient au centre aéré tout l’été? Ils rencontreraient de nouvelles personnes, y feraient différentes activités: piscine/zoo et tutti quanti.., … Hum..! Chez les plus jeunes, aux dernières vacances, ils avaient collé les enfants devant la télé parce qu’ils étaient trop pénibles… S’ils le font sur de courtes périodes comme les vacances de printemps, que feront-ils durant ces 2 mois??

Seriez vous à court d’alternatives? Vous n’allez tout de même pas paniquer au point de chercher une jeune fille au pair ou des places de dernières minutes dans une colonie à Trifouillis-les-oies?? Tout ira bien! C’est normal d’avoir du mal à passer le relais de temps en temps.. Il y a quelque chose de complexe dans la relation parent/enfant qui fait qu’à un instant T, vous donneriez tout pour pouvoir retrouver votre vie d’avant, celle où vous ne deviez vous préoccuper que de vous et l’instant d’après, vous vous sentez perdu.e sans eux.. Presque incomplet.e.

Si l’on ajoute à cela les relations avec les grands-parents qui sont tout aussi complexes: des parents qui ne le sont plus vraiment ou qui sont un peu plus que ça, des enfants qui ont grandis et sont devenus parents d’enfants qui n’ont aucune idée de ce qui se joue mais portent en eux une  histoire familiale..  Une époque qui change… Une éducation différente pour tous.. Ce serait trop simple que tout le monde garde en tête ces données, communique facilement et respecte les besoins de chacun…

Il y aura des moments de joie et d’autres un peu plus mélancoliques, c’est ça aussi l’enfance! Votre foyer restera toujours le port d’attache de vos enfants et c’est bien aussi qu’ils aillent expérimenter ailleurs. Si besoin, la menthe du jardin vous aidera sans doute à vous détendre si elle est accompagnée d’un jus de citron vert… entre autre…

Haaave you met… Papa Positive?

Parce que les vacances sont arrivées à grand pas.. Et qu’il faut rester positif… Parce que ça va faire du bien d’être tous réunis mais que ça fait un peu peur quand même.. Voici un blog, avec sa page Fb, qui gagne à être connu! Cela fait déjà un moment qu’il traîne sa bonne humeur, ses trucs et ses astuces sur la toile.. Jeff est un papa solo qui partage son goût pour l’éducation positive, la bienveillance avec un soupçon de psychologie..

C’est difficile d’être parent. Finalement, on ne nous prépare pas assez à ce statut.. Et le peu de personnes qui en parlent avec honnêteté suscitent la méfiance… Mais soyons vrais: être parent, c’est l’enfer..

Tout commence par cette petite graine qui rencontre… Bon, vous connaissez la suite, hein… le tsunami physiologique qu’est la grossesse, l’accouchement qui n’est pas le reflet de ce qu’on voit à la TV, le post-partum qui nous cueille par surprise sans qu’on n’ait rien demandé… Une expérience….Merveilleuse… Un voyage à bord du bateau de la Vie.. pour aller à la rencontre de ce petit être unique… Chacun est enfin à sa place, tout est bien.. Et puis, ça nous tombe dessus.. On est parents, ça y est… Il n’y a plus QUE nous, il y a aussi ce bébé.. On aura eu pourtant quelques mois pour nous préparer… Mais non, on n’est jamais assez prêts..

Chers nouveaux parents, vous qui étiez si fiers d’avoir survécus aux nuits blanches, aux pleurs incessants, aux couches débordantes, aux coups de pieds nocturnes et autres joyeusetés enfantines… Bravo!

La suite.. est plutôt sympa en fait… Enfin, la majeure partie du temps… Si, si.. Vous verrez… Bien sûr, vous allez vous rendre compte que votre enfant n’est PAS une poupée.. et que ce petit être a du caractère… Vous aurez à cœur de bien faire.. Mais, qu’il gazouille ou qu’il sache parler, à certains moments, il demeurera pour vous un mystère.. Et c’est LA!… Que Papa Positive pourra vous aider… Sur son blog, Jeff partage énormément de ressources pour les enfants, et pour les parents, donc pour la famille! Il compile jour après jour nombre d’informations et les publie toujours gratuitement sur sa page FB également.

Quand on devient parent, nos certitudes d’avant sont balayées, oubliées… Parfois, il y a quelques moments d’errances, où on ne sait pas, on ne sait plus.. Et puis, si, en fait, on sait.. Parce que c’est notre chair, notre sang et finalement, il n’y a que nous qui savons au plus profond de notre être ce qui doit être fait. Mais il y a notre propre enfance qui rentre dans la danse, la famille, il y a la société, le jugement des autres, il y a la fatigue, et ce foutu congé maternité/paternité beaucoup trop court, sans parler du congé parental mal venu, mal vu, mal vécu…

C’est difficile d’être parent.. Un jour, quelque part, quelqu’un a écrit quelque chose comme: “ un parent qui se demande s’il est un bon parent, l’est forcément”. Ici, on ajouterait bien: “un parent qui sait reconnaître ses erreurs, demander pardon et essayer encore, l’est aussi”

Rien n’est simple. Mais rien n’est aussi sûr que l’Amour.

Les réseaux sociaux peuvent être une source inspirante, et Papa positive en est la preuve…
Nota: Jeff est également sur Tipeee, n’hésitez pas à y passer!

Journée Internationale des Coopératives

Aujourd’hui, nous fêtons la 25e Journée mettant en avant le mouvement des coopératives, adoptée par les Nations Unies. Alors, qu’est ce que c’est, une coopérative?

International Co-Operative Alliance écrit “Les coopératives sont des entreprises centrées sur les personnes qui sont détenues conjointement et contrôlées démocratiquement par leurs membres pour répondre à leurs aspirations socioéconomiques et à leurs besoins communs. En tant qu’entreprises fondées sur des valeurs et des principes, elles accordent la priorité à l’équité et à l’égalité en créant des entreprises durables qui génèrent des emplois et de la prospérité à long terme. Gérées par les producteurs, les utilisateurs ou les travailleurs, les coopératives sont gérées selon le principe « Un homme, une voix »..” ici

C’est intéressant de savoir que depuis 1895, l’ICA est la voix des coopératives du monde entier, qui ont été créés quelques années auparavant. C’est donc qu’un autre modèle socio-économique est possible, et viable; régi par 7 principes. Une coopérative, ce n’est pas seulement une société comme le Biocoop du coin, ou comme ces salariés qui se sont démenés pour sauver leur entreprise Alpine Aluminium ou Scopti.. Selon certaines études, les coopératives contribuent à l’amélioration des conditions de travail, participent à la réduction des écarts de salaires, se répartissent également entre zone rurale et zone urbaine et ont une durée de vie plus longue que les entreprises classiques.

Le thème de cette journée est COOPS 4 DECENT WORK.

Dans ce monde moderne basé sur la croissance à tout prix, où les conditions de travail sont de plus en plus malmenés car il faut toujours être plus rapide et moins cher que d’autres; les coopératives font figure d’oasis, de havre de paix.

Cette journée est donc là pour mettre en lumière une autre manière d’appréhender le travail ainsi que les produits et service qui en découlent. C’est peut-être une des solutions éthiques que le monde du travail pourrait adopter plus largement afin de s’adapter aux défis que notre planète s’apprête à relever.

Sur la route…

“J’ai mal au ventre… J’ai faim.. J’ai envie de faire pipi.. Et quand est-ce qu’on arrive?”

Qui ne connaît pas ces phrases durant un trajet en voiture…. n’a pas d’enfant.

L’heure du départ approche, les valises sont prêtes… Et pourtant, vous n’êtes pas tranquille… Vous savez ce qui vous attend.. Ah.. Il est loin le temps où vous partiez les doigts de pieds en éventail sur le tableau de bord pendant que votre chère moitié appuyait sur le champignon.. (cette posture dans une voiture est pour le moins dangereuse, nous sommes d’accord que ce n’est pas quelque chose que vous devrez reproduire ou gare aux amendes et autres rhumatismes, vous n’avez plus 20 ans!). Cette année, vous ne vous laisserez pas cueillir car notre monde moderne dans son infinie bonté vous a donné internet et les réseaux sociaux!

1-Tout est dans l’heure de départ.. Trop tôt, trop tard.. Trop long.. Trop froid.. Trop chaud.. N’oubliez pas qu’il faut toujours tirer parti d’une bonne sieste, d’un coucher tardif ou d’un réveil matinal.. de vos enfants.. (on sait bien que vous, vous êtes en manque de sommeil depuis 1999… alors carburez au guronzan et sortez le GPS..!)

2- L’organisation: Prévoyez un espace pour chacun de vos enfants. Cela peut être un organizer (comprendre pleins de poches accrochées les unes aux autres)  pendu au dossier de chaque fauteuil avant ou une grosse case posée entre eux que vous aurez divisée en plusieurs compartiments (les mots clefs ici étant: posée entre eux, comprendre: les séparer!). Se souvenir que vous avez des vides poches dans les portes, pour y glisser eau/compote/gâteaux et pour ceux qui auraient encore des “bas-âge”, optimisez l’espace des pieds et faites le tant que vous pouvez.. ça grandit vite! (autre avantage: les tétines et autres doudous ne glisseront pas sous les sièges.. les articulations de vos bras vous remercieront!)

3-Définissez votre politique… et assumez! Vous pouvez être de l’équipe “On partage tout et c’est chacun votre tour!”, ou bien dans celle qui assène “Chacun est responsable de ses affaires.. Quand c’est perdu, c’est perdu!”. L’équipe “Bien rangé au départ / joyeux bordel à l’arrivée” a souvent son petit succès.. Ceci dit, celle du “Gares toi sur le côté, c’est parti sous le siège!” est récurrente également!

4-Choisissez les activités selon les âges, l’heure (réelle) du départ, l’heure supposée d’arrivée, la météo, les temps de pause et les aires de repos, l’autoroute ou la RN..

Sur les réseaux, vous trouverez pleins d’idées à imprimer ou de DIY.. Comme la petite boite en métal dans laquelle on rangera des lettres aimantées avec les mots à reconstituer, , des cahiers d’activités à télécharger .. Des mini jeux de sociétés pour la route.. Des jeux sur la prévention routière, histoire de les sensibiliser un peu . Et encore quelques idées par ici.. Évidemment, prenez des livres, leurs préférés; des figurines pour qu’ils se racontent des histoires, une tablette magique, un cahier ardoise  ou une mallette aquadoodle, histoire d’éviter les dessins sur les sièges de la voiture..

Et puis, quand vous en aurez assez de chanter à tue-tête les derniers succès de Chantal Goya ou Kendji Girac, quand ces chers petits commenceront à se plaindre du mal des transports, en dépit du bracelet qui vous a coûté une fortune en pharmacie et du bout de sparadrap que vous aurez collé sur leurs nombrils, vous sortirez votre arme secrète: la fabrique à histoire et Octave, son casque!

Vous aviez déjà vu plusieurs pages FB en vanter les mérites.. Mais aviez pensé pouvoir vous en passer… Et puis, il y a eu ce week-end catastrophique en Auvergne.. Alors quand il y a eu cette promo sur Amazon.. Vous avez craqué.. Et vous allez pouvoir vous auto-féliciter… (bien sûr, vous aurez pensé, avant de partir, à recharger la batterie et à télécharger toutes les histoires possibles sur le luniistore…)

Certains diront qu’ils arrivent au même résultat avec une tablette ou un téléphone, mais ça, ce sont des jouets d’adultes…

BFF pour la vie

Les vacances approchent.. et vous ne savez pas si vous allez pouvoir partir avec votre animal de compagnie.. Peut-être que vous le faites d’habitude mais là, cette année, c’est compliqué.. Peut-être que c’est la première fois que vous expérimentez les vacances.. ou l’animal.. Peut-être que votre animal a besoin de prendre congé de vous..  En tout cas, Tata Suzanne ne peut pas le prendre en pension, vous ne faites pas confiance à votre petit frère qui a déjà laissé mourir 3 de ses cochons d’inde et le copain de votre meilleure amie est allergique aux poils..

Bref, vous êtes coincé.e… On est d’accord que l’abandon en bord d’autoroute ou dans les bois n’est pas la solution… Alors, concentrons nous sur les quelques solutions qui s’offrent à vous:

Et si jamais vous ne pouvez pas envisager de vous séparer de votre meilleur ami canin, consultez le site de emmenetonchien qui, en plus de vous faire entrer dans une chouette communauté, vous donnera toutes les infos nécessaires pour trouver un hébergement, un restaurant ou une activité dog friendly.

En consultant anivetvoyage, vous trouverez plusieurs conseils pour voyager dans le monde entier avec n’importe quel animal. Sur holiwoof, vous trouverez des locations où les animaux sont les bienvenus .

Il est bien connu que lorsqu’on a un point commun, il est plus facile de tisser des liens, voici donc la plus grande communauté de propriétaire d’animaux: yummypets.Enfin, si par malchance, vous vous perdez de vue dans un endroit inconnu, n’hésitez pas à consulter Petalert  , sur FB, il existe de nombreuses pages selon les régions ou le pays.

Écoute et Regarde

Aux beaux jours, c’est la musique brésilienne qui s’impose, peut-être un côté solaire, et ce qu’il faut de sensualité et de légèreté.

Avec une préférence pour la bande originale du filmWoman on top” avec Penelope Cruz (de Fina Torres), dont le titre français est “Amour, Piments et Bossa Nova”. Le film n’est pas LE grand chef d’oeuvre des années 2000; disons plutôt que c’est un “film de filles” sympa à regarder et chouette à écouter.. Musicalement, il sort de tous les classiques brésiliens que la réalisatrice aurait pu nous servir et ça, c’est très rafraichissant!

Et puis, parce que la musique brésilienne, ce n’est pas QUE les danseuses en petites tenues, Daniela Mercury et Gilberto Gil, un clin d’oeil pour Lenine, et un petit signe à Seu Jorge sur la Bande originale de “The life aquatic with Steve Zissou”, en français La Vie Aquatique”, de Wes Anderson. Le film n’est pas non plus extraordinaire mais sa bande son se défend ne serait-ce que par les reprises des classiques de David Bowie par Seu Jorge, découvert 1 an auparavant avec l’album Cru et cette chanson Tive Razao

Bien sûr, ce serait réducteur de s’arrêter à 3 ou 4 artistes ou quelques chansons, devenues des classiques. Mais cette sélection est assez éclectique pour accompagner différents moments d’une journée estivale….. Que vous pourrez terminer en allant au cinéma. Cette semaine, 3 films attendus:

  • Spiderman: Far from Home de Jon Watts et avec Tom Holland.. Pour éviter les spoilers, rien ici ne sera dit..
  • Yesterday de Danny Boyle.. Lorsque Jack se réveille d’un accident, il est le seul à se souvenir des Beatles.. La chanson-titre est chantée par l’acteur Himesh Patel  Bon.. Cette chanson.. On l’a beaucoup entendue.. Reprises des milliers voire des millions de fois.. De Sinatra, Elvis, Katy Perry, Adam Levine, le cast de Glee en passant par votre voisin de palier… Quand ça fait longtemps qu’elle n’a pas été entendue et qu’elle n’est pas déformée par le pathos de l’interprète, c’est une belle chanson… Quelque part, on a tous une chanson préférée des Beatles et finalement, quand on les liste toutes, on s’aperçoit qu’elles nous ont toutes accompagnées à un moment ou à un autre… Parfois, les reprises sont terribles.. (pour nos oreilles..) et d’autre fois, ça fonctionne en donnant autre chose avec  Rufus, Moby & Sean Lennon – Across the universe ou Jason Mraz & Dawn Mitschele . Danny Boyle soutient que les Beatles ont changé le monde en se rebellant contre l’ordre établi qui vivait dans la peur d’une autre guerre mondiale. Prôner l’amour, pour l’époque, était un vrai défi.. Excellente interview sur France Inter en juin dernier.
  • Et puis, il y a ce documentaire Pour les soldats tombés de Peter Jackson (vous remettez? Le seigneur des anneaux.. Le Hobbit..). Évidemment, un documentaire qui sort en début d’été.. qui parle de la grande guerre de 14-18…Comment dire… Trouvera t il son public? Cela dit, il faut saluer le travail exceptionnel qui a été effectué que ce soit pour restaurer ces archives centenaires ou pour la sonorisation si minutieuse! Pour en avoir une petite idée, vous pouvez toujours passer chez Family Movie où vous pourrez numériser gratuitement un extrait de vos propres archives en 8mm et Super8 (vous savez ces vieilles pellicules muettes qui dorment au fond de votre placard!)

Si ce pan de l’Histoire vous a intrigué, procurez vous la trilogie Le Siècle de KEN FOLLET, vous aurez de quoi occuper ces longues heures que vous allez passer à vous dorer la pilule sur la plage… A moins que vous ne fassiez le plein de livres Feel Good dont Le jour où les lions mangeront de la salade verte  de Raphaëlle Giordano et Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi.

Que faire et où aller en Juillet?

C’est entendu.. Vous avez déjà prévu quoi faire durant ces congés payés que vous avez posé.. Bien sûr, vous vous y êtes pris à l’avance et tout est (quasi) déjà réglé.. Maaaais, comme on n’est pas à l’abri d’un désistement de dernière minute.. ou d’un week-end libéré..  Voici quelques idées pour occuper vos heures…

D’abord un petit jeu pour savoir où vous pourriez bien partir et si faute de budget, vous restez en France, vous trouverez quelques animations, festivals et autres événements, notamment sur Paris, ou ailleurs. Sur le site de france.fr, on pourra suivre ses envies, selon que l’on est solo, en couple ou en famille.. Et pendant ce temps, quelques escapades un chouilla plus loin…

Si vous avez des enfant, et prévoyez un voyage, voyagesetenfants qui pourra vous aider: Énormément de ressources partagées qui pourront répondre à toutes les questions que vous vous poserez au point que vous ne saurez par où commencer

Voici l’activité coup de cœur du mois de juillet (les 20,23,26 à 22h): Le violon sur le sable

Cela fait 32 ans que ce festival a lieu à ROYAN (17). Depuis 2012, il s’est étoffé avec le festival off “Le Violon sur la Ville”. Évidemment, tout le monde n’est pas fan de la musique classique. Et pourtant.. Si vous êtes dans le coin, si vous avez quelques jours de libre, prenez une serviette de plage, un pull et allez-y.

Il n’y a pas de mot pour décrire ce que l’on ressent à s’allonger sur la plage, sentir le sable froid sous la serviette, plonger son regard dans le ciel étoilé et entendre cette musique puissante nous emplir le cœur.. Voici la préface du site internet qui illustre si bien La Tradition du Violon sur le Sable:

“Il me plaît de croire que plus tard, bien plus tard, l’enfant qui ce soir est assis sur le sable se souviendra, devenu grand, qu’autrefois déjà, il y avait des drôles de chanteuses qui chantaient fort et haut et qu’à la fin, des étoiles de feux tombaient sur leurs robes. Parce que le Violon sur le Sable fabrique des souvenirs d’enfance pour ces mômes qui patiemment attendent le feu d’artifice final, Il se souviendra aussi qu’il y avait du sable, et que Maman prenait une couverture pour s’asseoir sur la plage avant de préférer un siège en vieillissant. Il se souviendra toujours de quelques musiques là-bas à Royan, celles déjà entendues sur une pub à la télé d’autrefois, d’ailleurs c’est sur l’une d’entre elles que la cousine me prit la main. Ces airs, il les écoute aujourd’hui, devenu grand, et ce soir il emmène son fils à son premier Violon, pour que plus tard…. Dommage que Grand-mère ne soit plus là.” Philippe Tranchet

           

Lundi 1er Juillet, dernière semaine d’école

Et nous y voilà… La dernière semaine…

A vrai dire, cela fait déjà quelques jours que ça sent la fin à l’école..

Les hostilités ont commencé avec la sortie de classe et son traditionnel appel à parents disponibles, puis la fête des enfants, une journée entière de jeux juste pour eux, financée grâce à la vente de torchons, et autres sacs customisés avec leurs dessins.. et encore, un appel aux parents bénévoles.. Pour finir, la fête de l’école, 2h en fin de journée, une mondanité scolaire où l’on pourra entendre le coucou chanter du haut de son grand chêne puis danser sur “baby shark”. Et n’oublions pas la fête de la crèche qui consistera surtout à connaître enfin la tête des parents de la petite Julie qui a mordu votre loulou tout au long de l’année..

Bref.

Tout ça pour dire que si vous n’avez pas pensé au cadeau de fin d’année pour la maîtresse/le maître, l’ATSEM et la directrice/le directeur, le personnel de la crèche, la nounou… vous êtes sacrément en retard…!

On pourrait paniquer.. Certes.. Mais non.. Car plusieurs solutions s’offrent à vous!

  • Pas de cadeaux cette année…Hé.. Oui..! Après avoir sucré les cadeaux de fêtes des mères/pères, il fallait bien qu’ils s’y attendent..… Vous avez décidé de faire l’impasse cette année.. Oeil pour Oeil…. D’abord, ce n’est pas une obligation.. Plutôt une gentillesse, pour remercier de toute la bienveillance que l’équipe enseignante a pu avoir pour la prunelle de vos yeux.. (encore faut-il qu’il y en ait eu.. de la bienveillance…) Et puis, c’est un budget en sous, d’accord, mais en temps aussi, surtout si c’est fait-main… Donc, non, pas de cadeaux.
  • Justement! C’est toujours compliqué de les occuper à la sortie de l’école: pas/plus de devoirs, trop chaud pour sortir.. Et non! Pas de télé encore ce soir! Donc, vous cherchez un tuto, un DIY, comme-on-dit, facile, rapide et pas cher.. Pour ça, il existe un truc génial sur le net: PINTEREST! On y trouve de tout. Bon, hum.. Vous avez du temps? Parce qu’il va falloir chercher un peu, et surtout, surtout! Ne pas vous éparpiller! On sait que vous aimeriez coudre vous même leurs déguisements… que vous aimeriez tester cette délicieuse recette de tapas un de ces jours, ou bien que vous ne saviez pas que le mauvais gras s’éliminait en buvant du..… Enfin, revenons à notre préoccupation initiale, voulez vous?? Il y a aussi ces pages FB de supers mamans/nounous, auxquelles vous êtes abonné.e.s et qui vous font parfois culpabiliser parce que vous ne fabriquez pas de dinette en feutrine ou de châteaux en cartons.. Oui, mais retrouver le post qui parle des cadeaux faits-maison du début du mois.. Fastidieux… Autre solution peut-être un peu moins connectée: arrêtez vous chez votre marchand de journaux préféré, vous y trouverez les magazines de DIY, une vrai mine d’or.. (certains peuvent s’acheter en version numérique)
  • Le cadeau fait-main ou personnalisé  que l’on peut trouver à peu près n’importe où.. en boutique de centre-ville ou marché de votre ville.. mais aussi sur le net! On y trouve bon nombre de produits faits par de petites mains passionnées, souvent joignables très facilement, c’est aussi l’occasion de privilégier le “made in France”..
  • Le cadeau collectif.. Où est donc passé ce petit mot de la maman de Louis qui proposait de faire cadeau commun? Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Encore faut-il être dans les temps et penser à glisser la participation dans le sac à dos dudit Louis..

On oublie souvent de dire merci à ces femmes et ces hommes qui se dévouent chaque jour pour transmettre une culture, un savoir et une curiosité à nos enfants. Peut-être parce que dans l’inconscient de chacun, l’éducation nationale, le service publique, le domaine de la petite enfance, c’est la bonne planque.. C’est sans doute vrai pour certain.e.s.. Mais dans la majorité, il est probable que ce métier soit une vocation ou simplement un métier qu’elles/ils aiment. Et pourtant, malmené.e.s, ils le sont souvent et toujours les premiers responsables lorsque ça va mal.

Si, nous, en tant que parents, nous regardions en face, si nous tentions la franchise, nous verrions sans doute que nous sommes responsables au moins autant qu’eux et que probablement, nous n’aurions pas envie d’être à leur place.

Alors, oui, les cadeaux ne sont pas une obligation, mais dire MERCI à celles et ceux qui ont été là pour nos enfants.. Avoir juste un peu de gratitude… c’est aussi une bonne manière d’éduquer nos enfants.