Archives pour la catégorie jeux

Nouvelle Année!

A partir du 31 décembre, et jusqu’à la fin du mois de janvier, on se souhaite à tous, sans presque plus réfléchir, une bonne année.. 

Au début, de façon festive.. et au fur et à mesure que janvier s’écoule, on s’essouffle.. on s’agace parfois.. Avons nous oublié quelqu’un? Tata Jojo? La boulangère ou la dame de la crèche? A t on utilisé les bons termes, la bonne manière?

Avant tout ça, cette année, on pourrait l’espace de quelques instants, regarder en arrière.. 

Voir le chemin parcouru: les progrès, les hésitations, les réussites, les échecs..

Lever la tête et contempler ce qui a été accompli.. sans complaisance, sans excuses, sans regrets.

Bravo!

Oui, bravo!

Cette année, comme toutes les autres, vous avez survécu. Vous avez vécu..

Les guerres qu’il y avait à mener, vous leur avez fait face.

Les douceurs qu’il y avait à distribuer, vous les avez données.

Avec ce que vous pouviez, avec tout ce dont vous étiez capable.

Bien sûr, vous avez fait des erreurs. Bien sûr, vous n’êtes pas parfait.e.

C’est évident!

Si vous l’étiez.. il n’y aurait pas d’histoires… il n’y aurait rien à améliorer. Rien à souhaiter pour l’année suivante..

Vous avez le droit d’être fatigué.e, d’être essoufflé.e.

Arrêtez vous, un peu, ou beaucoup.. Reposez vous.

Personne ne gravit une montagne sans marquer de pauses de temps en temps.

Et quand vous vous sentirez prêt.e, remettez vous en marche.

Parce qu’en fait, vous n’avez pas le choix que d’avancer.. même à votre rythme.. 

On peut dire ce qu’on veut.. Mais la Vie.. C’est ça.. Des hauts, des bas.. Des collines et des pics à gravir.. Des faux-plats ou des cuvettes… 

On nous fait croire que l’on peut atteindre un lieu Idyllique, une sorte d’Eden et que ce jour-là, nous deviendrons un être accompli, serons parfaitement heureux.. La Vérité, la Vraie: c’est que le paradis, c’est ici et ce que vous en faites.. Là où vous êtes.. Parce que vous y êtes.. et avec qui vous le vivez.

Profitez-en.. Rendez le meilleur de jour en jour.. N’attendez pas, n’attendez plus.. De rien, ni de personne. Avancez!

Je vous souhaite d’être fier.e de ce que vous avez vécu, de ce que vous êtes devenu.e. Je vous souhaite de savoir ce que vous voulez devenir durant cette nouvelle année.

J’espère que vous emprunterez la route adéquate pour y parvenir.. N’oubliez pas que si jamais vous vous perdiez en chemin, il sera toujours possible de revenir sur vos pas ou d’inventer un itinéraire-bis.

Enfin, je vous souhaite d’être entouré.e.. Des bonnes personnes.. Celles que vous aimez, celles qui vous aiment..  Vous savez, ces êtres qui vous acceptent tout entier.e, et ne veulent que votre bonheur…

J’espère que vous laisserez s’éloigner ceux qui ne feront qu’assombrir votre horizon ou votre quotidien. N’hésitez pas à garder vos yeux et vos bras ouverts pour accueillir celles et ceux qui en auraient besoin ou qui reviendraient à l’occasion..

Saupoudrez tout ça de quelques rêves et de rires joyeux… Vos pas n’en seront que plus légers!

Belle année 2020!

Bonne Année, Bonne Chance! (Guy Béart)

Géoca..quoi?? Le Géocaching..

La première fois que vous en avez entendu parler… Avouez que votre première pensée aurait pu être: “encore un truc de geek”.. 

Bah oui.. Il y a un peu cette idée que les chasses aux trésors, ou les rallyes découvertes, c’est un peu “old-school”, il faudrait quelque chose comme une carte, des indices ou des énigmes sur papier, et puis faire ça tous en même temps, dans un événement un peu festif, joyeux en tout cas.. Maaaiiis, il faut vivre avec son temps et la technologie s’infiltre partout…

Bon, il y a pas mal d’événements qu’on loupe pour cause de flemmingite aiguë lors d’un week-end pluvieux, après une semaine éreintante.. “C’est annulé à cause de la pluie mon chéri!”.. Du coup, exit le cirque, le 4e feu d’artifice de la saison, l’inauguration de la salle “Tartenpion” et récemment l’accueil aux nouveaux arrivants de la commune..

L’avantage, ici, c’est que vous pouvez être sur le pont à 7h un dimanche matin ou réussir à sortir (grâce à la culpabilité parentale) de votre canapé à 17h30.. Personne ne vous regardera d’un mauvais oeil, pas de retard possible! Vous allez donc à votre rythme!

Il suffit d’un portable chargé à bloc et d’un système GPS.. 

Voilà le principe: après avoir entré des coordonnées d’une cache dans votre portable ou votre GPS, partez à la chasse au trésor! Une fois trouvé, vous pourrez laisser une trace de votre passage sur un petit logbook et si vous prenez quelque chose, remplacez-le par un objet à valeur égale ou supérieure. Parfois, certains parcours sont agrémentés d’énigmes et de mots mystères.. C’est en tout cas l’occasion de découvrir un lieu en partageant une aventure bien réelle en famille! 

Des chasses aux trésors un peu plus classiques sont évidemment organisées un peu partout en France et peuvent servir d’introduction au concept! Il existe des applis, des blogs qui en parlent et qui donnent des liens, des sites internet en veux-tu en voilà!… A pied, à vélo, en voiture… ça se prépare.. ou pas (surtout s’il y en tout près de chez vous)

Pour la petite histoire, au début des années 2000, le Global Positioning System devient accessible au commun des mortels. Un américain décide de tester la précision du système en cachant une capsule dans la forêt avec une consigne simple : “tu prends quelque chose, tu donnes quelque chose”. Dedans, il place plusieurs objets dont un stylo et un carnet. Puis, il publie sur internet les coordonnées de la capsule. C’est ainsi qu’à travers le monde, des nombreux internautes se prirent au jeu du Geocaching!

Il parait que c’est addictif et un excellent moyen pour faire crapahuter les enfants dans des lieux où ils iraient normalement à reculons! Attention! Vous ne pourrez clairement pas en profiter pour faire un remake du Petit Poucet: votre GPS pourra vous trahir! 😀

Les activités extra-scolaires

A y est.. Le mois d’octobre est bien là.. C’est foutu pour les essais gratuits des différentes activités proposées dans votre commune.. Vous avez tout écumé.. Le cirque, le base-ball, la capoeira, l’éveil à la musique, piscine, théâtre, le foot … les échasses…. Maintenant, il va falloir choisir et payer … ou renoncer..!

Certains vous diront: “Rien avant le CP!”; d’autres vous expliqueront qu’il ne faut pas plus d’une activité par semaine… Du coup, vous culpabilisez, ou vous vous posez des questions…. Ce qui ne change pas grand chose.. Vu qu’en tant que parent du 21e siècle, vous passez déjà votre temps à vous poser des questions et à culpabiliser… et vice-et-versa… Bref!
Donc, vous sentez bien que votre aîné.e y gagnerait à voir autre chose que sa classe ou le centre aéré… Parce que c’est aussi ça, les activités extra scolaires.. C’est une sorte de découverte d’un autre monde.. un endroit ou papa et maman n’y connaîtraient pas forcément grand chose, un endroit ou, en tout cas, ils ne seraient plus les seuls maîtres à bord.. ça faisait un moment que ça vous démangeait.. de l’envoyer se frotter un peu à une autre forme d’autorité qui lui inculquerait quelques valeurs l’air de rien.. avec en prime des ami.e.s de tout âge, en dehors de l’école..

Encore faut-il que votre ville ou ses proches voisines proposent une activité potable, accessible financièrement et géographiquement parlant.. Nan parce que bon.. les fins de journées hivernales, où vous serez bien content.e de rentrer à la maison pour ne plus ressortir: terminées! Et les grasse mat’ bien méritées après une dure semaine de labeur et de charge mentale domestique: terminées! A la place, vous aurez le droit de ressortir dans le froid pour le/la déposer au gymnase de Trifouillis-les-Oies, attendre dans la voiture ou aller faire les courses (parce qu’il faut bien mutualiser les déplacements).. Vous lever à 7h du mat un dimanche pluvieux et faire le taxi pour 3 ados qui courront après un ballon oval ou rond.. ou …mais qu’est ce que c’est que ce sport???

Vous êtes sûr.e? Vraiment? A t il vraiment besoin de travailler sa motricité? Est ce qu’elle ne pourrait pas aussi bien tisser un lien avec son petit poney à paillettes plutôt qu’avec le cheval du haras du coin?

En fait, tout dépend du prisme avec lequel vous regardez votre enfant.. Parce qu’on le sait tous.. Hein, votre enfant n’a besoin que de vous.. d’une famille.. d’amour.. toussa toussa.. Oui mais…

S’ouvrir au monde.. Découvrir les liens que partage une équipe.. Apprendre la patience et la persévérance.. Écouter des conseils.. Développer une sensibilité et être capable de l’exprimer… Essayer, encore et encore… Tomber, parfois.. Gagner souvent… Des larmes, de la sueur, de la fierté.. Tout donner, s’économiser un peu, ou tout perdre.. Feindre, s’entraider, tester, tenter.. Avoir une passion, et puis une autre et encore une autre.. être curieux de tout, et ne rien s’interdire.. Rester sur le banc ou s’avancer dans la lumière.. Vaincre le trac ou perdre ses moyens..

Toutes ces expériences, votre enfant mérite de les vivre.. pendant un an.. ou 2 .. Des mois ou quelques semaines.. Il a le droit de changer d’avis, d’avoir des mauvais jours ou juste, d’être fatigué… Il se blessera peut-être, et vous le relèverez. Que vous l’inscriviez ou non.. Ce qui compte, c’est qu’il s’y retrouve.. Lui.. Pas vous.. C’est un peu ça la parentalité, non? Et si vous y perdez quelques chèques en route, dites vous que c’est un investissement sur l’avenir.. Le sien..

Maintenant, allez donc faire les beaux jours des généralistes en cette fin d’année pour obtenir le certificat d’aptitude pour compléter son inscription… Il y aura peut-être parmi tous les parents qui patientent comme vous quelques individus qui ne seront pas contre la création d’un club de supporters, prêts à lever le coude pour fêter les victoires et tendre la main pour relever la tête!

Jouons un peu…

C’est pas parce qu’on est adultes qu’on n’a plus le droit de s’amuser à la plage (à la montagne, à la campagne)… Et c’est pas parce que nos enfants sont des enfants qu’ils connaîtront tout les jeux (et les règles) du monde entier.. Alors, oui, ces derniers temps, on nous explique que c’est bien de les laisser s’ennuyer.. Qu’à trop les solliciter, ils sont soumis à trop d’excitations et n’apprennent pas à se retrouver.. Ok..! Cela dit… Partager avec eux quelques temps de jeux, où vous vous consacrerez rien qu’à eux permettra de remplir leur réservoir affectif. Donc… Voila quelques sites qui donnent des idées de jeux en plein air… (oui, parce que l’été, on vit dehors, non?..)

L’excellent site de Momes.net recense pas mal d’activités à la fois simples et classiques.. qui d’ailleurs peuvent aussi servir aux fêtes d’anniversaires.. Jeux et compagnies propose une douzaine de jeux “géants” et va même jusqu’à lister toutes les activités possibles à la plage. Si jamais la famille se réunit et qu’alors le nombre d’enfants dépasse l’entendement, surtout, n’hésitez pas à piquer des idées sur des sites comme jesuisanimateur.fr. Et si l’accès au wifi est inexistant dans le petit coin perdu où vous vous ressourcez, courrez chez votre marchand de journaux et achetez le magazine La Tribu des Idées dont le dernier numéro contient plusieurs idées pour occuper l’été..

Avant de partir, assurez vous que vous aurez tout le matériel nécessaire: pour le sport, vous irez probablement vous fournir par ici, et là pour les jeux un peu différents (rétros ou découverte..) mais pour le reste? Vous savez ces petits jouets en plastiques qui se cassent à la première utilisation et que vous achetez une fortune à la dernière minute chez le Super du coin… Oui parce que bon, la pelle qui casse dès le premier château de sable.. Hum.. Rapport qualité-prix, ça fait cher la contrariété et le gamin en pleurs… Bon.. Sans parler du fait qu’on parle d’un plastique pas très éthique, ni écolo.. Bref.. En fait, il existe une multitude de marques responsables, vendues souvent sur le net grâce à des boutiques comme berceaumagique, Jeujouethique, brindilles, ou encore maman-naturelle et entre autre petitzebre. Bien sûr, vous trouverez des sites qui vendront les éternels accessoires à une sortie plage réussie à un prix acceptable et il se pourrait même que ces pelles et ces râteaux puissent durer dans le temps… Comme pour tout, tout dépend du budget, du délai de livraison et de la qualité du produit..

Ah ça ira! ça ira!

Chaque année, les 13 et 14 juillet, on se prépare pour assister aux feux d’artifices prévus par toutes les communes de France pour célébrer la Fête Nationale. C’est à dire, un événement fêté par tous les français où qu’ils soient. Une fête où l’on chante et danse à la mémoire de.. à la mémoire de qui? de quoi?

Le mardi 14 juillet 1789, à Paris, la Bastille, forteresse royale où l’on emprisonne des traîtres à la couronne, fut assiégée, pillée puis démolie dès le lendemain. On sait aujourd’hui qu’il s’agissait pour les émeutiers de récupérer les munitions qui étaient entreposées dans le bâtiment quasi vide. Mais la prise de la Bastille est devenue au fil du temps un symbole de la révolution. A la date anniversaire, un an plus tard, on organisa la Fête de la Fédération, où La Fayette, commandant de la garde nationale, le président de l’Assemblée Nationale ainsi que le Roi et la Reine prêtèrent serment de fidélité aux lois nouvelles. Les années qui suivirent furent plutôt chaotiques, entre monarchie constitutionnelle et exécutions royales.. La République se construisit lentement en prenant quelques détours.. C’est presque 100 ans plus tard, en 1880, que le 14 Juillet fut adopté comme date de la Fête Nationale Française, sur proposition du député Benjamin Raspail, avec l’argument que ce jour commémore à la fois un symbole révolutionnaire ET l’union nationale autour du serment civique.

Aujourd’hui, peut-être que le feu d’artifice est là pour nous rappeler le côté vaguement “guérilla urbaine” qu’il y a du avoir à l’époque.. mais c’est devenu surtout une fête familiale, amicale où l’on se balade tard le soir dans les rues de la ville. Après avoir cherché une place pour garer la voiture, mis en sécurité les vélos, claqué la porte de la maison pour les locaux, le monde se dirige en une seule vague lente mais décidée vers l’endroit où se tiendra le spectacle. Pull autour de la taille, enfants sur les épaules, on profite du soleil couchant sur ciel dégagé et on est heureux de partager cet instant.. et soucieux de trouver le meilleur endroit pour admirer.. Pour ensuite aller danser au bal populaire.. Pas sur que ce soit le feu d’artifice seul qui parvienne à rassembler un peuple… Peut-être que c’est un tout.. les blagues séculaires du genre “ Ah! Maintenant on sait où sont passés nos impôts!”, la chaleur humaine à force de se presser contre les barrières ou dans les transports en commun, ce côté transgressif d’être dans la rue plutôt que devant sa télé ou dans son lit..? En fait, pendant l’événement, personne ne songe à prêter un quelconque serment ou à chanter la marseillaise… Quelque part, c’est juste une fête à thème.. On a la fête de la musique en juin, en juillet c’est une fête avec feu d’artifice qui se termine parfois à la caserne.. Est ce qu’elle ne serait là encore que pour le tourisme et l’économie? Ou histoire de dire au monde entier: “ Hey les gars, nous, on a fait la révolution, hein! On est des bons! Donc on mérite bien de fêter ça!”

Quand on est gamins, et qu’on est dans un club de plage, en colonie ou ailleurs.. On nous fagote, on nous déguise… On fabrique des trucs bleu-blanc-rouge.. On nous raconte des histoires d’insurgés et de rois injustes décapités… Mais est-ce qu’on nous explique l’injustice? Est ce qu’on nous explique le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes? Est ce que même si l’école est finie, on nous détaille l’histoire de France pour comprendre ce qu’il se passe? Pas sur..

Cela dit.. Depuis 2016, le 14 Juillet est aussi (re)devenue une date tragique. Ce soir-là, une certaine idée de la France a été attaquée, une certaine façon de vivre a été malmenée. Il y a eu des blessés, il y a eu des morts. Français ou étrangers.. Peu importe. Tous étaient venus admirer un spectacle célébrant le point de départ d’une Nation Républicaine, le fondement de la Démocratie Française.. Dans ces terribles moments, nous pouvons nous rappeler notre appartenance, nous nous rappelons et nous nous unissons pour refuser et combattre la barbarie et l’ignorance.

Même si c’est un symbole qui s’est édulcoré avec le temps, la Fête Nationale est nécessaire car elle rappelle au peuple français, et pourquoi pas aux peuples libres, qu’il est possible de tout changer, qu’il est possible de demander des comptes aux grands de ce monde. Et finalement, pourquoi ne pas y voir comme un avertissement qui gronde: fort de son histoire, le peuple français veille…

Haaave you met.. Kiffe ton cycle?

Qui à la maison, en sortie, dans son travail n’a pas déjà entendu ce genre de réflexion: “bah, elle a ses règles ou quoi?”? Qui n’a pas subi les conséquences d’un cycle menstruel douloureux, fatigant, perturbant, décevant, étonnant, disruptif…? Il y a quelques chose de tabou dans ce phénomène mensuel qui a toujours empêché une compréhension plus globale et bienveillante du corps féminin.

Oooh, bien sûr, on a tous assisté à nos cours de biologie.. Et franchement, c’est un désastre.. Pourquoi?  Parce que si notre éducation sur la biologie et l’anatomie des corps dépend du bon vouloir et du talent d’un professeur des écoles, in fine notre éducation sexuelle également… Sans aller jusqu’aux positions du KAMASUTRA, il apparaît que personne, absolument personne, ne nous parle ou ne nous intéresse au corps féminin tel qu’il est ressenti par… nous… Personne?

Non, il y en a une qui a décidé d’observer son corps et son cycle. Il y en a une qui a décidé de faire d’elle-même une alliée… C’est Gaëlle Baldassari de kiffetoncycle.fr

Évitons de parler des clichés, du rôle de la Femme dans l’ancien temps et du caractère reproducteur très réducteur du sexe féminin. Évitons également de mentionner les remises en question régulières dans certains pays du droit de la Femme à disposer de son corps. Mais nous pouvons regretter que de nos jours une femme puisse à ce point méconnaître son corps qu’elle en déteste son cycle ou le néglige. Parce que lorsque l’on connaît quelque chose, on l’accepte mieux et on peut se battre par et pour lui.

Nous pouvons saluer le clitoris et son retour (ou arrivée) sur la scène de l’information… Cela dit, le plaisir n’est pas tout.. Il y a la vie au quotidien.. Avant de choisir parmi la multitude de mode de contraception qui ont « libérés » nos mères, il est important de s’observer, de se connaître et s’accepter. Parce qu’il doit être pris en conscience et en connaissance… Mais comment savoir que l’on sait tout ce qu’il y à savoir quand déjà la grande inconnue est notre propre corps??

Gaëlle propose des formations avec des vidéos délivrées sur plusieurs semaines, a écrit un livre, tient un blog, une page facebook

Par les temps qui courent, et surtout avec les réseaux sociaux – parce que courir, c’est fatigant-, une jeune fille doit être informée de la meilleure de manière, c’est à dire sans tabou, sans jugements et avec bienveillance. On est loin des temps obscurs où le sang était impur et la femme devait se cacher.. (Ah bon? Partout?) Enfin, lorsqu’une femme se décide à fonder une famille avec un.e partenaire, et qu’elle rencontre des difficultés, elle met encore trop de temps à être diagnostiquée d’une maladie comme l’endométriose. Pourquoi?  Parce qu’elle met du temps à en parler aux médecins qui la suivent, elle ne fait le lien que tardivement et ses docteurs aussi… Pourquoi? Principalement, parce qu’est encore bien ancrée dans les esprits que quand on a ses règles, on souffre, et c’est normal… NON! Avoir des règles douloureuses n’est pas normal, ce n’est pas la conséquence des actes mauvais perpétrés par la Femme depuis des générations, une femme ne paye pas ses crimes en perdant du sang chaque mois. 
Finalement, Gaëlle introduit l’idée que notre corps peut être notre meilleur allié, qu’un cycle peut être un coach extraordinaire, et rien que ça, ne serait-ce que l’envisager, c’est une petite révolution…  🙂

J’veux du soleil!

Aaaah, le soleil! Ami ou ennemi, qui peut le dire? On se languit en automne, on l’attend avec impatience pendant l’hiver.. Et quand il est là, avec sa copine la canicule, on ne sait plus trop si on le supporte… Expérimenter une journée caniculaire avec des enfants en bas âge peut être relativement pénible.. Fort heureusement, les journées simplement chaudes et ensoleillées sont plus nombreuses et c’est d’elles dont il faut se protéger principalement.

Il suffit juste d’envisager les choses sous un angle différent: le bronzage, c’est joli, c’est beau, mais il s’agit avant tout d’une réaction de défense contre les rayons. Si le soleil permet de fabriquer de la Vitamine D; à haute dose, il devient cancérigène. Il y a donc certaines choses à faire et d’autres à éviter.. -On ne s’expose pas entre 11h et 16h. C’est LA période de la journée qu’il faut éviter. -S’habiller avec des vêtements, anti-uv serait un plus. -Porter casquette / chapeau et lunettes de soleil dont l’indice sera adéquat à la situation (voiture/mer/montagne..) -Prévoir une protection solaire à indice élevé et à appliquer régulièrement.

Ne pas s’exposer au soleil aux heures les plus chaudes de la journée, c’est envisageable.. Puisqu’une grosse partie a lieu durant la sacro-sainte sieste! Quoiqu’on n’a parfois pas le choix selon l’activité pratiquée, le travail à effectuer..etc.. Notez que les jeunes enfants de moins de 3 ans n’ont pas de défense efficace contre les UV, aussi, si l’on ne peut faire autrement, veillez à bien les protéger. 

Pourquoi pas en les habillant de vêtements amples et clairs? Si les vêtements de ville avec protection anti-uv sont encore discrets, les maillots et autres combinaisons se démocratisent. On trouvera des créations françaises et des experts ou sur les boutiques du net et dans cette enseigne qui vous permet d’être à fond la forme….  En tout cas, ne pas négliger les grands classiques que sont les couvre-chefs! Chapeaux de paille, casquettes, bonnets ou bobs… Passez par ici et là pour en savoir plus sur “comment choisir son chapeau”..  Cela dit, si vous êtes plutôt chapeau chiffonné glissé dans le sac au cas où.. ça marche aussi.. L’essentiel étant que vous l’ayiez avec vous.. Tout comme les lunettes de soleil, qui ne sont pas QUE des accessoires de mode.. Les yeux des enfants, par exemple, sont très sensibles, et ont besoin d’un filtre efficace. Suivez donc quelques critères indispensables et fuyez les lunettes de pacotilles! Selon l’endroit où vous irez, vous n’en aurez pas le même usage et vérifiez notamment si vous pourrez conduire avec, en consultant la classification européenne.

Mais le débat est ailleurs… Ce sont les crèmes solaires qui posent des questions philosophiques, écologiques, économiques… Bref.. Des discussions sans fin.. Ce qu’il faut retenir:  Les crèmes solaires classiques, c’est pô bien pour plusieurs raisons: 1- En passant de votre peau à la surface de l’eau, elles empêchent les UV de traverser l’eau et provoquent le blanchiment puis la mort des coraux et donc la destruction de la vie marine. 2- Mettre sur votre peau des filtres chimiques ne garantit pas que vous ne bronziez pas, et il n’est pas implicite que ces composants soient “bons” pour la peau

Les crèmes solaires avec filtres minéraux, seraient mieux: 1- A condition qu’il n’y ait pas de nano particules et de bannir l’aluminium.. Il est dit parfois d’éviter les sprays.. 2- C’est encore mieux si elle est française et dans un récipient recyclable..

Saviez vous que certains endroits dans le monde ont ou vont interdire les crèmes solaires chimiques, comme Hawaii, Les Palaos, Key West, Miami?  Finalement, que l’on soit un peu sensible aux questions environnementales, ou juste préoccupé de ce que l’on applique sur notre peau, on ne peut pas passer à côté de ce dilemme.. Les tests de UFC Que choisir provoquent des débats.. et des journalistes comme Julien Venesson parlent d’inefficacité démontrée scientifiquement..

Peut-être pourrions nous en conclure que comme tout dans la vie, pratiquer l’excès ne réussit à personne… Et si le soleil donne la même couleur aux gens, autant éviter les brûlures d’une exposition trop prolongée..