Archives pour la catégorie Féminité

Undercover, une histoire vraiment vraie

A mon grand regret, il a fallu arrêter d’écrire fin juillet et août..  Il était impossible de tout gérer de front..

L’écriture blog et Fb, la vie perso, Pôle Emploi qui veut absolument faire de moi une secrétaire-hôtesse d’accueil-informaticienne et cette fameuse mission hyper-ultra importante qu’il fallait mener dans le parfait anonymat.. garantissant une réussite teintée de galère parfaitement normale..

Durant le mois de Septembre, une journée par semaine, je raconterai comment et pourquoi j’en suis arrivée là… Je tenterai de vous tenir en haleine pour savoir si la fin de cette mission, si fin il y a, fut positive ou négative…

Haaave you met…Lucile Gomez

Lucile est dessinatrice et Méphistofelix, son chat.. un petit diablotin félin à la fois ironique, franc, et peut être un peu jaloux..

Ces illustrations pleines d’humour et de tendresse se regardent sur Fb, Instagram, dans des magazines comme Phosphore ou sur ses sites… Ainsi que dans la lettre 6 envoyée à eux qui s’inscrivent tous les 6 du mois à 06h06, 6 observations à lire en 6 minutes..

Les thèmes abordés sont plutôt variés: de l’adolescence à la parentalité, de la vie de tous les jours à la vie de couple, les copines et le chat..

Bref, il y en a pour tout le monde.. surtout que sa plume intelligente est légère… même pour les sujets sensibles comme le rapport au corps.. et toujours quelque part, on parle d’amour.. de soi.. de l’autre.. de l’enfant.. du chat.

Écoute et Regarde -3

Quand vous en aurez marre d’écouter le même album de comptines, et que vous n’aurez pas envie que vos enfants chantent le dernier Soprano, alors vous serez heureux de pouvoir explorer le monde des radios enfantines.. Certaines sont plutôt classiques, comme Radio Pomme d’api ou Radio Ouistiti, elles ont souvent une appli mobile, comme Radio Barbouillots, d’autres font clairement dans le 80’s revival à l’image de Superloustic et les dernières essayent d’être les plus complètes possible en proposant plusieurs choix. Elles proposent toutes une programmation adaptée aux journées de vos enfants et il ne vous sera pas impossible de les laisser mettre l’ambiance à la maison. Quelques unes diffusent même des histoires lues par des célébrités ou des inconnus, parfois venues d’autres cultures. Finalement, c’est une bonne occasion de permettre à vos bambins de se forger une solide culture musicale qui ira au-delà de vos propres goûts musicaux sans que cela ne vous coûte une fortune.

Cet été, vous allez pouvoir faire connaître à vos enfants une histoire que vous n’avez pas pu manquer plus jeune: Le Roi Lion… C’est la mode ces derniers temps de revisiter sous forme de films les dessins animés de notre enfance.. La plupart du temps, et cela semble être le cas ici, ils essaient de rester fidèles à l’original. Beaucoup de films féminins cette semaine sont à l’affiche: Her Smell, Wild Rose, Le voyage de Marta, 100kg d’étoiles, le coup du siècle, Te Ata… Pour ne citer qu’eux.. Le reste des films présentés ne seront pas opposés à ceux-là comme étant masculins.. Yuli fait plutôt figure de biographie, Roads de film initiatique, Persona non grata comme un bon polar, L’oeuvre sans auteur est une sorte de fresque historique… Les premiers approfondissent la notion de féminité: en mettant en scène des femmes face à leurs contradictions, à la nécessité de faire des choix (femme, mère, artiste), à la découverte d’un autre monde que celui dans lequel on veut les confiner, à la possibilité de poursuivre des rêves… Tout en abordant en filigrane la question de l’amour de soi, d’être à soi.. Que les femmes sont les premières à avoir tendance à mettre de côté..

Et puis parce qu’il faudra bien se poser sur une chaise longue, une serviette de plage ou un confortable fauteuil, vous pourriez vous plonger dans ce premier roman si actuel: Après la fête de Lola Nicolle. Dans le Paris d’aujourd’hui, comment passer de l’adolescence à l’âge adulte et faire face à la réalité du monde..Et si le coeur vous en dit, jetez un coup d’oeil à Même les méchants rêvent d’amour de Anne-Gaëlle Huon..

Haaave you met.. Kiffe ton cycle?

Qui à la maison, en sortie, dans son travail n’a pas déjà entendu ce genre de réflexion: “bah, elle a ses règles ou quoi?”? Qui n’a pas subi les conséquences d’un cycle menstruel douloureux, fatigant, perturbant, décevant, étonnant, disruptif…? Il y a quelques chose de tabou dans ce phénomène mensuel qui a toujours empêché une compréhension plus globale et bienveillante du corps féminin.

Oooh, bien sûr, on a tous assisté à nos cours de biologie.. Et franchement, c’est un désastre.. Pourquoi?  Parce que si notre éducation sur la biologie et l’anatomie des corps dépend du bon vouloir et du talent d’un professeur des écoles, in fine notre éducation sexuelle également… Sans aller jusqu’aux positions du KAMASUTRA, il apparaît que personne, absolument personne, ne nous parle ou ne nous intéresse au corps féminin tel qu’il est ressenti par… nous… Personne?

Non, il y en a une qui a décidé d’observer son corps et son cycle. Il y en a une qui a décidé de faire d’elle-même une alliée… C’est Gaëlle Baldassari de kiffetoncycle.fr

Évitons de parler des clichés, du rôle de la Femme dans l’ancien temps et du caractère reproducteur très réducteur du sexe féminin. Évitons également de mentionner les remises en question régulières dans certains pays du droit de la Femme à disposer de son corps. Mais nous pouvons regretter que de nos jours une femme puisse à ce point méconnaître son corps qu’elle en déteste son cycle ou le néglige. Parce que lorsque l’on connaît quelque chose, on l’accepte mieux et on peut se battre par et pour lui.

Nous pouvons saluer le clitoris et son retour (ou arrivée) sur la scène de l’information… Cela dit, le plaisir n’est pas tout.. Il y a la vie au quotidien.. Avant de choisir parmi la multitude de mode de contraception qui ont « libérés » nos mères, il est important de s’observer, de se connaître et s’accepter. Parce qu’il doit être pris en conscience et en connaissance… Mais comment savoir que l’on sait tout ce qu’il y à savoir quand déjà la grande inconnue est notre propre corps??

Gaëlle propose des formations avec des vidéos délivrées sur plusieurs semaines, a écrit un livre, tient un blog, une page facebook

Par les temps qui courent, et surtout avec les réseaux sociaux – parce que courir, c’est fatigant-, une jeune fille doit être informée de la meilleure de manière, c’est à dire sans tabou, sans jugements et avec bienveillance. On est loin des temps obscurs où le sang était impur et la femme devait se cacher.. (Ah bon? Partout?) Enfin, lorsqu’une femme se décide à fonder une famille avec un.e partenaire, et qu’elle rencontre des difficultés, elle met encore trop de temps à être diagnostiquée d’une maladie comme l’endométriose. Pourquoi?  Parce qu’elle met du temps à en parler aux médecins qui la suivent, elle ne fait le lien que tardivement et ses docteurs aussi… Pourquoi? Principalement, parce qu’est encore bien ancrée dans les esprits que quand on a ses règles, on souffre, et c’est normal… NON! Avoir des règles douloureuses n’est pas normal, ce n’est pas la conséquence des actes mauvais perpétrés par la Femme depuis des générations, une femme ne paye pas ses crimes en perdant du sang chaque mois. 
Finalement, Gaëlle introduit l’idée que notre corps peut être notre meilleur allié, qu’un cycle peut être un coach extraordinaire, et rien que ça, ne serait-ce que l’envisager, c’est une petite révolution…  🙂