Archives pour la catégorie Colonies

On va au Parc ?!

Qu’on soit parents solo ou duo.. Que le soleil soit de la partie ou que la pluie nous pourrisse la vie.. On a tous galéré à occuper nos enfants à un moment ou à un autre… Que ce soit en vacances ou à la maison, qu’ils aient un écart d’âge important ou non, qu’ils soient du genre calme ou agités du bocal… Un jour, on a tous soufflé en se demandant ce qu’on allait bien pouvoir leur faire faire… Peut-être que vous avez écumés tous les parcs de votre ville.. Ou alors vous venez d’emménager… Ou êtes seulement de passage.. En tout cas, voici un petit coup de pouce:

Sur ce site participatif, vous trouverez les parcs que “des parents comme vous” auront signalés sur la carte… Vous pourrez consulter les avis, laisser le vôtre… il y a même une page FB avec quelques événements signalés.. Il existe également des sites qui référencent les aires de jeux et autres parcs.. Il n’est pas certain du tout qu’ils soient complets mais leurs cartes étant facilement consultables, vous pourrez compiler leurs données.. Sur ce site, il suffit de cliquer sur la carte de France pour obtenir le nom de toutes les structures existantes, gratuites ou payantes, classées par villes. Le numéro de téléphone peut être obtenu en appelant un numéro surtaxé mais vous n’en aurez probablement pas l’utilité. Il existe toute sortes d’annuaires ou vous pourrez consulter des avis ou laisser le vôtre sur les parcs payants. Pour ceux qui auront besoin de se mettre au vert, Wikipédia a une liste de tous les parcs et jardins publiques de France, mais les jeux seront probablement en option… Enfin, il existe 2 applications mobiles: l’une est italienne comme son nom ne l’indique pas: Playground around the corner et la deuxième a été créée par 2 mamans américaines Playground buddy. Cerise sur le gâteau! Momes.net met à disposition un listing des aires d’autoroutes avec jeux… Parce qu’on a toujours besoin de sortir la carte “Aires de jeux” de sa poche…

Aaah les parcs municipaux et leurs aires de jeux… un vrai sujet… Il faudrait avoir le temps de contacter les mairies pour leur dire: “S’il vous plaît.. Ne plantez pas juste à un endroit quelconque un toboggan et une balançoire… Essayez de réfléchir aux matériaux, et à l’agencement…” Qui ne connaît pas cette aire de jeux impraticable parce qu’en plein soleil? Bien sûr, on veut occuper nos enfants mais attendre aux urgences parce qu’ils se sont brûlés les fesses n’est pas l’activité estivale dont on raffole… On peut sans doute connaître les finances d’une ville et l’intérêt que portent les élus envers les enfants de leurs administrés en observant l’état et le sol d’une aire de jeux d’un parc municipal: Peu de poubelles, des jeux vieillots ou mal entretenus, vieux bancs décatis et en plein soleil, petits cailloux ou sable au sol= finances en berne et intérêt zéro.. Diversité des jeux, quelques poubelles, bancs ou tables de picnic, et si le revêtement est souple et amortissant, on peut penser que la mairie a envie de prendre soin de ses familles.. et pourquoi pas de ses visiteurs… Si le sol est composé de particules de bois et les jeux innovants, voire intelligents, alors la politique de la ville pourrait être résolument tournée vers la nature..

Il arrive que lors de balades impromptues, on tombe sur des aires où l’on a clairement besoin d’un mode d’emploi pour comprendre comment y jouer.. Comme si, le concepteur, qui bien entendu n’a pas de progénitures, s’était dit: “les enfants sont comme des petits singes.. Ils grimpent partout, feront à peu près n’importe quoi.. Ils trouveront quoi faire..” Sauf que ces enfants ont des parents qui ne tiennent absolument pas à ce qu’ils se foulent la cheville, cassent le poignet, ou pire.. le petit doigt de pied…

Et c’est ainsi qu’il existe un peu partout en France des aires de jeux désertes, brûlant d’accueillir des gamins déchaînés mais qui ne verront rien d’autre que des ados en perdition.. et des rongeurs dans les poubelles..

Ah ça ira! ça ira!

Chaque année, les 13 et 14 juillet, on se prépare pour assister aux feux d’artifices prévus par toutes les communes de France pour célébrer la Fête Nationale. C’est à dire, un événement fêté par tous les français où qu’ils soient. Une fête où l’on chante et danse à la mémoire de.. à la mémoire de qui? de quoi?

Le mardi 14 juillet 1789, à Paris, la Bastille, forteresse royale où l’on emprisonne des traîtres à la couronne, fut assiégée, pillée puis démolie dès le lendemain. On sait aujourd’hui qu’il s’agissait pour les émeutiers de récupérer les munitions qui étaient entreposées dans le bâtiment quasi vide. Mais la prise de la Bastille est devenue au fil du temps un symbole de la révolution. A la date anniversaire, un an plus tard, on organisa la Fête de la Fédération, où La Fayette, commandant de la garde nationale, le président de l’Assemblée Nationale ainsi que le Roi et la Reine prêtèrent serment de fidélité aux lois nouvelles. Les années qui suivirent furent plutôt chaotiques, entre monarchie constitutionnelle et exécutions royales.. La République se construisit lentement en prenant quelques détours.. C’est presque 100 ans plus tard, en 1880, que le 14 Juillet fut adopté comme date de la Fête Nationale Française, sur proposition du député Benjamin Raspail, avec l’argument que ce jour commémore à la fois un symbole révolutionnaire ET l’union nationale autour du serment civique.

Aujourd’hui, peut-être que le feu d’artifice est là pour nous rappeler le côté vaguement “guérilla urbaine” qu’il y a du avoir à l’époque.. mais c’est devenu surtout une fête familiale, amicale où l’on se balade tard le soir dans les rues de la ville. Après avoir cherché une place pour garer la voiture, mis en sécurité les vélos, claqué la porte de la maison pour les locaux, le monde se dirige en une seule vague lente mais décidée vers l’endroit où se tiendra le spectacle. Pull autour de la taille, enfants sur les épaules, on profite du soleil couchant sur ciel dégagé et on est heureux de partager cet instant.. et soucieux de trouver le meilleur endroit pour admirer.. Pour ensuite aller danser au bal populaire.. Pas sur que ce soit le feu d’artifice seul qui parvienne à rassembler un peuple… Peut-être que c’est un tout.. les blagues séculaires du genre “ Ah! Maintenant on sait où sont passés nos impôts!”, la chaleur humaine à force de se presser contre les barrières ou dans les transports en commun, ce côté transgressif d’être dans la rue plutôt que devant sa télé ou dans son lit..? En fait, pendant l’événement, personne ne songe à prêter un quelconque serment ou à chanter la marseillaise… Quelque part, c’est juste une fête à thème.. On a la fête de la musique en juin, en juillet c’est une fête avec feu d’artifice qui se termine parfois à la caserne.. Est ce qu’elle ne serait là encore que pour le tourisme et l’économie? Ou histoire de dire au monde entier: “ Hey les gars, nous, on a fait la révolution, hein! On est des bons! Donc on mérite bien de fêter ça!”

Quand on est gamins, et qu’on est dans un club de plage, en colonie ou ailleurs.. On nous fagote, on nous déguise… On fabrique des trucs bleu-blanc-rouge.. On nous raconte des histoires d’insurgés et de rois injustes décapités… Mais est-ce qu’on nous explique l’injustice? Est ce qu’on nous explique le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes? Est ce que même si l’école est finie, on nous détaille l’histoire de France pour comprendre ce qu’il se passe? Pas sur..

Cela dit.. Depuis 2016, le 14 Juillet est aussi (re)devenue une date tragique. Ce soir-là, une certaine idée de la France a été attaquée, une certaine façon de vivre a été malmenée. Il y a eu des blessés, il y a eu des morts. Français ou étrangers.. Peu importe. Tous étaient venus admirer un spectacle célébrant le point de départ d’une Nation Républicaine, le fondement de la Démocratie Française.. Dans ces terribles moments, nous pouvons nous rappeler notre appartenance, nous nous rappelons et nous nous unissons pour refuser et combattre la barbarie et l’ignorance.

Même si c’est un symbole qui s’est édulcoré avec le temps, la Fête Nationale est nécessaire car elle rappelle au peuple français, et pourquoi pas aux peuples libres, qu’il est possible de tout changer, qu’il est possible de demander des comptes aux grands de ce monde. Et finalement, pourquoi ne pas y voir comme un avertissement qui gronde: fort de son histoire, le peuple français veille…

J’veux du soleil!

Aaaah, le soleil! Ami ou ennemi, qui peut le dire? On se languit en automne, on l’attend avec impatience pendant l’hiver.. Et quand il est là, avec sa copine la canicule, on ne sait plus trop si on le supporte… Expérimenter une journée caniculaire avec des enfants en bas âge peut être relativement pénible.. Fort heureusement, les journées simplement chaudes et ensoleillées sont plus nombreuses et c’est d’elles dont il faut se protéger principalement.

Il suffit juste d’envisager les choses sous un angle différent: le bronzage, c’est joli, c’est beau, mais il s’agit avant tout d’une réaction de défense contre les rayons. Si le soleil permet de fabriquer de la Vitamine D; à haute dose, il devient cancérigène. Il y a donc certaines choses à faire et d’autres à éviter.. -On ne s’expose pas entre 11h et 16h. C’est LA période de la journée qu’il faut éviter. -S’habiller avec des vêtements, anti-uv serait un plus. -Porter casquette / chapeau et lunettes de soleil dont l’indice sera adéquat à la situation (voiture/mer/montagne..) -Prévoir une protection solaire à indice élevé et à appliquer régulièrement.

Ne pas s’exposer au soleil aux heures les plus chaudes de la journée, c’est envisageable.. Puisqu’une grosse partie a lieu durant la sacro-sainte sieste! Quoiqu’on n’a parfois pas le choix selon l’activité pratiquée, le travail à effectuer..etc.. Notez que les jeunes enfants de moins de 3 ans n’ont pas de défense efficace contre les UV, aussi, si l’on ne peut faire autrement, veillez à bien les protéger. 

Pourquoi pas en les habillant de vêtements amples et clairs? Si les vêtements de ville avec protection anti-uv sont encore discrets, les maillots et autres combinaisons se démocratisent. On trouvera des créations françaises et des experts ou sur les boutiques du net et dans cette enseigne qui vous permet d’être à fond la forme….  En tout cas, ne pas négliger les grands classiques que sont les couvre-chefs! Chapeaux de paille, casquettes, bonnets ou bobs… Passez par ici et là pour en savoir plus sur “comment choisir son chapeau”..  Cela dit, si vous êtes plutôt chapeau chiffonné glissé dans le sac au cas où.. ça marche aussi.. L’essentiel étant que vous l’ayiez avec vous.. Tout comme les lunettes de soleil, qui ne sont pas QUE des accessoires de mode.. Les yeux des enfants, par exemple, sont très sensibles, et ont besoin d’un filtre efficace. Suivez donc quelques critères indispensables et fuyez les lunettes de pacotilles! Selon l’endroit où vous irez, vous n’en aurez pas le même usage et vérifiez notamment si vous pourrez conduire avec, en consultant la classification européenne.

Mais le débat est ailleurs… Ce sont les crèmes solaires qui posent des questions philosophiques, écologiques, économiques… Bref.. Des discussions sans fin.. Ce qu’il faut retenir:  Les crèmes solaires classiques, c’est pô bien pour plusieurs raisons: 1- En passant de votre peau à la surface de l’eau, elles empêchent les UV de traverser l’eau et provoquent le blanchiment puis la mort des coraux et donc la destruction de la vie marine. 2- Mettre sur votre peau des filtres chimiques ne garantit pas que vous ne bronziez pas, et il n’est pas implicite que ces composants soient “bons” pour la peau

Les crèmes solaires avec filtres minéraux, seraient mieux: 1- A condition qu’il n’y ait pas de nano particules et de bannir l’aluminium.. Il est dit parfois d’éviter les sprays.. 2- C’est encore mieux si elle est française et dans un récipient recyclable..

Saviez vous que certains endroits dans le monde ont ou vont interdire les crèmes solaires chimiques, comme Hawaii, Les Palaos, Key West, Miami?  Finalement, que l’on soit un peu sensible aux questions environnementales, ou juste préoccupé de ce que l’on applique sur notre peau, on ne peut pas passer à côté de ce dilemme.. Les tests de UFC Que choisir provoquent des débats.. et des journalistes comme Julien Venesson parlent d’inefficacité démontrée scientifiquement..

Peut-être pourrions nous en conclure que comme tout dans la vie, pratiquer l’excès ne réussit à personne… Et si le soleil donne la même couleur aux gens, autant éviter les brûlures d’une exposition trop prolongée..

Qu’est ce que tu fais pour les vacances?

Et voilà! Ils sont en vacances.. et vous, non… Et comme tout parent qui se respecte, vous avez organisé leur été avec minutie.. Jonglant entre les désirs des uns, les places chez les autres, et votre porte monnaie..

Pour le mois de juillet, il y aura 10 jours chez grand-papa à Rheinau, 15 chez Moma près de Yverdon-Les-Bains, 3 jours à la maison avec centre aéré pour le plus jeune et glandage TV pour l’ado. Et ensuite, 3 semaines de camping pour tout le monde à Mimizan; en rentrant, vous déposerez les enfants chez papili et mamidou à St Symphorien pour les derniers jours… Ouf! En 2 mois, et comme chaque année, La France sera traversée en long et en large, les grands-parents seront heureux d’accueillir la marmaille tout en râlant après ses semblables pour des valises pas faites ou du linge pas sec et vous, vous aurez quelques temps de solitude parentale et peut être quelques moments amoureux..

A moins que… A moins que vous n’ayez pas le courage de vous défaire de la prunelle de vos yeux… que vous ne redoutiez de laisser ces chères petites têtes blondes se gaver de bonbons et de glaces, perdre tout sens du jour et de la nuit, oublier l’heure des repas. Parce que vous le savez.. A leur retour, c’est toute leur éducation que vous devrez refaire. Re-partir de Zero.. TOUT aura été oublié!!!

Quand on pense aux séances interminables de devoirs de vacances que papa vous imposait! Tous les matins!… Et maman qui voulait visiter tous les musées et toutes les églises du patelin où vous échouiez. Quant à Papili et Mamidou, c’est simple, c’était colo tout l’été, ce sera dans le même esprit cette année vu que les enfants seront livrés à eux-même! Vous pensez à ce que seront les premiers jours de septembre, une guéguerre incessante pour ramener de l’ordre et un rythme dans la famille tout en entamant la course de la rentrée: reprise des cours, achats des fournitures scolaires, achats de nouveaux vêtements puisque tout le monde aura grandi/grossi durant l’été, prise des rendez-vous médicaux, début des activités extra-scolaires et dédoublage impossible pour déposer/récupérer tout le monde… Crise de nerf.. Chocolat noir.. 70%..

Vous auriez peut-être du regarder de plus près le flyer de votre CE qui proposait un voyage au CANADA pour l’ado… et celui sur la ferme pédagogique en Ardèche… Oui.. Mais ça ne durera pas 2 mois et le prix.. Fallait-il vraiment vendre un rein pour esquiver les obligations familiales de l’été? Même en passant par le CE, cela reste une dépense, plus importante que de les envoyer chez les grands-parents..  Et s’ils allaient au centre aéré tout l’été? Ils rencontreraient de nouvelles personnes, y feraient différentes activités: piscine/zoo et tutti quanti.., … Hum..! Chez les plus jeunes, aux dernières vacances, ils avaient collé les enfants devant la télé parce qu’ils étaient trop pénibles… S’ils le font sur de courtes périodes comme les vacances de printemps, que feront-ils durant ces 2 mois??

Seriez vous à court d’alternatives? Vous n’allez tout de même pas paniquer au point de chercher une jeune fille au pair ou des places de dernières minutes dans une colonie à Trifouillis-les-oies?? Tout ira bien! C’est normal d’avoir du mal à passer le relais de temps en temps.. Il y a quelque chose de complexe dans la relation parent/enfant qui fait qu’à un instant T, vous donneriez tout pour pouvoir retrouver votre vie d’avant, celle où vous ne deviez vous préoccuper que de vous et l’instant d’après, vous vous sentez perdu.e sans eux.. Presque incomplet.e.

Si l’on ajoute à cela les relations avec les grands-parents qui sont tout aussi complexes: des parents qui ne le sont plus vraiment ou qui sont un peu plus que ça, des enfants qui ont grandis et sont devenus parents d’enfants qui n’ont aucune idée de ce qui se joue mais portent en eux une  histoire familiale..  Une époque qui change… Une éducation différente pour tous.. Ce serait trop simple que tout le monde garde en tête ces données, communique facilement et respecte les besoins de chacun…

Il y aura des moments de joie et d’autres un peu plus mélancoliques, c’est ça aussi l’enfance! Votre foyer restera toujours le port d’attache de vos enfants et c’est bien aussi qu’ils aillent expérimenter ailleurs. Si besoin, la menthe du jardin vous aidera sans doute à vous détendre si elle est accompagnée d’un jus de citron vert… entre autre…

BFF pour la vie

Les vacances approchent.. et vous ne savez pas si vous allez pouvoir partir avec votre animal de compagnie.. Peut-être que vous le faites d’habitude mais là, cette année, c’est compliqué.. Peut-être que c’est la première fois que vous expérimentez les vacances.. ou l’animal.. Peut-être que votre animal a besoin de prendre congé de vous..  En tout cas, Tata Suzanne ne peut pas le prendre en pension, vous ne faites pas confiance à votre petit frère qui a déjà laissé mourir 3 de ses cochons d’inde et le copain de votre meilleure amie est allergique aux poils..

Bref, vous êtes coincé.e… On est d’accord que l’abandon en bord d’autoroute ou dans les bois n’est pas la solution… Alors, concentrons nous sur les quelques solutions qui s’offrent à vous:

Et si jamais vous ne pouvez pas envisager de vous séparer de votre meilleur ami canin, consultez le site de emmenetonchien qui, en plus de vous faire entrer dans une chouette communauté, vous donnera toutes les infos nécessaires pour trouver un hébergement, un restaurant ou une activité dog friendly.

En consultant anivetvoyage, vous trouverez plusieurs conseils pour voyager dans le monde entier avec n’importe quel animal. Sur holiwoof, vous trouverez des locations où les animaux sont les bienvenus .

Il est bien connu que lorsqu’on a un point commun, il est plus facile de tisser des liens, voici donc la plus grande communauté de propriétaire d’animaux: yummypets.Enfin, si par malchance, vous vous perdez de vue dans un endroit inconnu, n’hésitez pas à consulter Petalert  , sur FB, il existe de nombreuses pages selon les régions ou le pays.